Bonjour les ami(e)s .

Mon grand ami le Kamarade Kim Jong Un m'a appelé ce matin, à 6h00 ! Ah le bougre !!! Il voulait m'inviter à passer mes vacances chez lui, au Pays du Matin Calme, dans son humble demeure de 15.000 mètres carrés . Il désirait m'entretenir de la fusion avortée entre les clubs de Biarritz et Bayonne, et au-delà, de l'antagonisme entre ces deux villes . Antagonisme qui franchit donc les frontières de notre Pays Basque . Mazette ! A ce moment, mon esprit n'a fait qu'un tour . J'ai refusé net, mais fort diplomatiquement .On ne va pas se fâcher pour ça .

Je lui ai dit : " Vois-tu, (nous sommes très amis, et donc entre amis, il est normal de se tutoyer) mon cher kamarade, j'ai pris l'avion une seule fois dans ma vie, et j'ai juré que l'on ne m'y reprendrait plus (véridique, de mon hublot, je voyais l'aile battre tel un canari en plein vol, et ça fout la trouille, surtout avec les trous d'air . Et quand on sait qu'il n'y a pas de trous dans l'air... C'est comme les urinoirs . Il vaudrait mieux les appeler des uriblancs) . Et puis, argument ultime, il y a mon chat Lucky, qui ne parle pas un traitre mot du miaou local" . Et je ne sais si vous l'avez remarqué, mais dans les pays asiatiques, on ne voit pas beaucoup de chiens ou chats dans les rues . Non, ils sont ailleurs... dans les assiettes ! Donc, pour toutes ces bonnes raisons, j'ai refusé son invitation .

Mais il a de la suite dans les idées, l'animal, il ne lâche pas le morceau si facilement . Il m'a donc répondu :

"Quel dommage, j'aurais tellement aimé converser avec toi . C'est que dans mon pays aussi, nous avons un problème de fusion . Mon plus grand désir est de réunir à nouveau nos deux moitiés, nord et sud, mais ces couillons du sud ne veulent rien savoir . Et comme chez toi, il y a chez nous un antagonisme très fort, de la faute des sudistes, évidemment . Mais raconte-moi le tien, mon ami, peut-être comprendrais-je le mien ."

Et donc, me voilà parti à 6h00 du matin dans une explication qui s'est terminée à 10h00 ! C'est qu'il nous faut passer par un interprête, plus le réseau de contre-espionage nord coréen .

Voici donc ce que je lui ai dit :

"Concernant la fusion avortée, je t'ai tout dit, mon cher Kamarade . Par contre, je vais t'expliquer la raison de cet antagonisme entre les deux villes . Sache que cela n'a rien à voir avec le rugby . Eh non !

Il faut remonter au moyen-âge, époque où les baleines passaient dans le golfe de Gascogne, au large d'un petit village de pêcheurs, dont le nom original serait Miarritze, composé de Mihi (la langue en Basque) et de Aritz (le rocher) . Puis, le village s'agrandissant, il changea de nom pour devenir Biarritz . Bi (deux), puisque vu de l'océan, le village était alors délimité par le rocher de l'actuel phare et le rocher appelé de nos jours rocher de la vierge .

Déjà, cela situe donc Biarritz au Pays Basque, d'autant qu'il a été retrouvé des vestiges datant de la préhistoire sur le territoire de la commune . Contrairement à Bayonne, donc, dont l'origine remonte aux invasions romaines . Des peuplades suivaient à l'époque la marche des armées, afin de pratiquer le pillage . Ces gens-là s'installèrent donc dans le coin et prospérèrent . Il est donc historiquement faux de prétendre que Bayonne serait Basque !

Donc, Bayonne prospéra si bien qu'au moyen-âge, la ville devint évêché, avec un château dont un des suzerains s'appelait en effet Léon (qui livra la ville au pillage des vickings . En récompense, il fut tué dans les conditions de l'époque par ses amis venus du nord . Et depuis on chante à Biarritz : "Ah Léon, Léon, Léon, roi de Bayonne roi des couillons" !) Mais je m'écarte du sujet .

Afin de bénéficier de la protection de la soldatesque bayonnaise (tu parles !), les pêcheurs de baleines biarrots devaient payer l'impôt à l'évèque . Ainsi, les meilleurs morceaux des cétacés prenaient régulièrement le chemin menant aux assiettes bayonnaises . Les biarrots se contentant des restes .

Puis, la baleine ayant disparue de nos côtes, les pillards prélevèrent les meilleures prises . Et cela dura jusqu'à le révolution, lorsque le Comité de Salut Public décréta que les bayonnais devaient payer le poisson . Imaginez la joie des pêcheurs Basques de Biarritz . Enfin, ils étaient libérés de leurs chaînes ! Ce qui ne fit pas rire les bayonnais .

Pour en rajouter encore une couche, l'impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III, se prit de passion pour le petit port au détriment du voisin bayonnais dont l'orgueil n'avait d'égal que la bêtise (ça n'a pas changé) . Biarritz devint donc ville impériale, avec tout le faste des têtes couronnées séjournant dans la ville .

Depuis, quand un biarrot et un bayonnais se rencontrent, il ne se passe pas une minute avant que l'un des deux ne balance une vacherie sur l'autre, et bien sûr, le rugby a facilité les choses . C'est ainsi, c'est ancestral, et personne au Pays Basque ne veut que ça change, surtout pas biarrots et bayonnais . A part les parisiens qui ne comprennent rien à rien et s'entètent à vouloir nous réconcillier . Mission impossible .

 Voici, mon ami Kamarade, la véritable histoire d'un antagonisme célèbre dans le monde entier" .

Oui, mais voilà que mon cher ami veut maintenant tout savoir sur la région, afin m'a t-il dit, de copier ce qui est bon pour lui . "Une autre fois", lui ai-je répondu . "Pas de problème, j'attendrai avec grande impatience" m'a t-il répliqué .

Et me voici donc encore une fois bien couillonné .

 

Mais passons maintenant à nos fameuses perles, celles du bac 2015 . Lequel bac fut un grand crû, selon les spécialistes . A mon avis, ils n'ont pas tout lu .

Avec les fautes d'orthographe en prime .

- Un polygone est un homme qui à plusieurs femmes

 - Les auteurs du moyen-âge se sont beaucoup inspirés des auteurs de la renaicance

 - L'Afrique du sud a été créée en 1815 par Nelson Mandela

 - Au Japon, le manque de place oblige les autorités à construire des aéroports sous-marins

 - La culotte glacière fond et fait dévier les ours polaires

 - En fait, les frites qui sont belges ont marqué le début de la mondialisation

 - Le triangle est un rectangle avec un côté en moins

 

L'infaux du jour, prise sur l'excellent site : sud-ou-est.fr

L’Hermione coulée par un sous-marin anglais au large de Bordeaux (33)

hermione

« Plus de 20 ans de boulot, des centaines de volontaires qui ont sué sang et eau, des dizaines de milliers de visiteurs, et des centaines de milliers d’euros, tout ça englouti au fond de l’eau à cause d’un marin anglais sans doute pas à jeun !! ». Le capitaine de corvette Marc de Lafeuillate est au désespoir, après qu’un sous-marin anglais a anéanti hier, d’une torpille et sans sommation, toutes ses espérances de voir l’Hermione rejoindre un jour l’Amérique.

C’est en effet en quittant Bordeaux que la célèbre réplique de l’historique frégate a, pour son malheur, croisé le sillage d’un sous-marin anglais, commandé par le Commandant Horatio NELSON. Trompé par l’allure majestueuse du galion, le vieux loup de mer, qui venait d’absorber aux dires de l’équipage une demi-bouteille de Clan Campbell Single Malt, a cru avoir affaire à des pirates fendant les flots pour attaquer Bordeaux.

N’écoutant que son courage, il aurait alors déclaré le branle-bas de combat, et enjoint à ses marins de tirer une torpille sur la belle embarcation. Celle-ci gît désormais au fond de l’Estuaire de la Gironde, sur les rives duquel de nombreux amoureux de la mer se sont d’ores et déjà réunis pour lui rendre un ultime hommage, plein d’émotion et de tristesse.

Quelques blagues :

Un évêque, un curé et une bonne sœur reviennent des Journées Mondiales de la Jeunesse de Rio.
Dans l’avion, ils lisent tous les trois le journal « La Croix ».

L’évêque, un peu joueur, leur dit :
– Et si on faisait un concours de mots croisés puisqu’on a tous le même journal ?
Ils s’y mettent dare-dare et, au bout de 5 minutes, l’évêque s’écrie :
– Ça y est, j’ai fini, c’était vraiment facile !

La bonne soeur, 2 minutes plus tard :
– J’ai fini moi aussi, mais ce n’était pas évident.

Dix minutes plus tard, le curé se gratte toujours la tête.
L’évêque vient son secours :
– Mais qu’est-ce qui vous embête ?

Le curé :
– Ben, le 3 horizontal… j’ai bien la deuxième lettre, le O, la troisième le U , la quatrième le I , ensuite L, L, E et S…
Mais je ne vois pas du tout : est-ce que c’est nouilles ou mouilles, non je ne vois vraiment pas.

L’évêque :
– Voyons la définition : « se vident quand le coup est tiré »…
mais ce sont les douilles, bien sûr.

La sœur , d’une petite voix :
– Vous n’auriez pas une gomme

 

   Deux gendarmes en balade aperçoivent un hélicoptère :

– Que voyez-vous, sergent ?

– Je vois une hélicoptère, mon adjudant !

– Non, sergent, ce n’est pas UNE hélicoptère, c’est UN hélicoptère !

Alors le sergent lui dit :
– Bravo, mon adjudant, vous avez une très bonne vue !

 

Albert et Martine viennent de se marier.
Ils arrivent enfin à l’hôtel après une longue journée de célébrations. Ils passent une nuit torride ! Martine était encore vierge mais elle a vite compris. Une nuit d’extase !!!

Lorsqu’elle ouvre l’œil, Albert est sous la douche. Il chante comme un grand ténor. En sortant de la douche, il constate qu’il n’a pas de serviette. Il va dans la chambre.

Martine est assise sur le bord du lit. Albert est nu. Martine le regarde, lentement, attentivement, de haut en bas pour enfin, fixer son regard sur sa zigounette.
– Mais, mais….. Albert, c’est quoi ça ?
– C’est la chose avec laquelle tu as eu tellement de plaisir cette nuit lui dit-il en rougissant.

Elle lui répond : Mon Dieu, ça s’use si vite; et c’est tout ce qui reste ?????????

 

La pensée du jour : "Tous les sots sont périlleux" . Jacques Deval

 

11219116 10153759700182481 5466115484378915703 n

 

A bientôt

J.M .

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×