Bonjour les ami(e)s .

Serge Lazarevic, ça vous dit quelque chose ? Il y a eu ce midi un reportage après les infos sur FR2 concernant cet ancien otage au Mali . Les premières images montrent son retour en France après sa libération . Tout y était : la presse, la télé, les politiques, le Président Pantxoa le dernier, et dans un coin, la famille . Notre Pantxoa (François en Basque) y alla de son grand discours avec tout le talent d'un homme politique . Mais j'y reviendrais .

Parce que dans le reportage, Serge raconte également sa vie depuis son retour . Pas belle la vie, (contrairement au feuilleton que personne ne regarde mais qui fait tout de même quelques millions de fans) tellement pas belle qu'il dit regretter parfois sa détention, malgré les menaces et les tortures de ses geoliers . Car pour lui, impossible de retrouver un travail en raison de son état de santé . En effet, il se fait soigner entre-autre au niveau des vertèbres, il voit également un psychiatre plusieurs fois par mois . Et cela dure depuis sa libération le 9 décembre 2014 . Voici ce qu'il dit : "Si je veux louer une maison, on me demande des déclarations d’impôts, si je vais dans une agence immobilière on me demande des fiches de paie et mes revenus. Ce sont des absurdités car il y a toute une procédure que je ne peux pas respecter car je n’ai rien. Pourtant, je leur ai donné des papiers du Quai d’Orsay qui disent que j’étais otage. Depuis 2011. Donc ils devraient le savoir, mais ils ne font pas attention au dossier".

Serge Lazarevic n’a pas la folie des grandeurs . Il rêve simplement de vivre dans une petite maison, avec un jardin, en banlieue. Pour retrouver un peu de sa vie d’avant . Il se dit aujourd'hui SDF de la République .

Mais notre Président a d'autres chats à fouetter . De belles papouilles devant les caméras et puis basta, qu'il se débrouille ! Remarquez, je dis ça pour Pantxoa, mais ses prédécesseurs ne faisaient pas mieux .

**********

Dans mon dernier article, je vous ai parlé du scandale du Panama papiers . Et comme prévu, on en parle moins, voire plus du tout . C'est ki kavait raison ? "Nous allons faire payer ces tricheurs", disait fièrement notre Premier . Et la presse de citer bien vite un parti politique en particulier . Depuis, plus rien . Peut-être qu'il y a trop de gros poissons dans le filet, des poissons financiers et politiques . Donc, motus, tout s'oublie paraît-il . Il suffit d'attendre . Moi je dis en citant Coluche : "Tous pourris" !!!

 

Une infaux très importante .

Nuit Debout : de Pampelune à Bayonne, la mobilisation devrait gagner le Sud-Ouest cet été !

feria

«  C’est bien que les pitchounes se secouent un peu vu leur futur astiaou que ces grands cèpes de politique leur préparent ! ». Mauricette LACASSAGNE ne tarissait pas d’éloges au moment de glisser une belle liasse de coupures à son petit-fils Antoine, pour l’encourager à rejoindre le mouvement #NuitDebout qui devrait à terme rassembler une grande partie de la jeunesse régionale.

C’est en tout que ce qu’annonce le programme sur mesure que le jeune étudiant originaire de Mont-de-Marsan (40) a établi pour porter haut la voix de la contestation : « J’ai prévu de me mobiliser du côté de Pampelune début juillet pour associer nos amis navarrais au mouvement, avant de revenir à la maison du 20 au 24 juillet. Ensuite, direction Bayonne en fin de mois, un détour par Peyrehorade et enfin un passage à Dax quelques jours avant le 15 août pour fraterniser enfin avec nos ennemis de toujours ».

Les débats devraient être animés et contribuer à la grande réconciliation dont la patrie en danger a bien besoin en ce moment, tout en annonçant des lendemains radieux. Antoine nous confie encore : « Avec mon cousin Gérard, on animera un atelier bio “supprimer les glaçons dans la jacqueline”. Les collègues bayonnais ont proposé un groupe de travail “lutter contre le chômage en recrutant des joueurs basques en première ligne dans le XV tricolore”.  Enfin, on utilisera les pelouses de Dax pour montrer qu’on peut bien dormir sans climatiseur l’été ».

Il y a fort à parier que de ce modèle de concertation inclusif, horizontal, laissant libre cours à l’initiative et à la parole alternative naîtront les grands contours d’un monde meilleur au sein duquel le lectorat de Sud-ou-est, à la grande joie de la rédaction du journal, occupe d’ores et déjà une place de choix !

Tiré du site : Sud-ou-est.fr

Les bonnes blagues .

Le gouvernement vient de décider qu’au 1er mai de cette année, sur tout le territoire, les automobiles devront rouler à gauche, non plus à droite.

Si l’expérience est concluante, à partir du 1er juin la mesure sera adoptée pour les camions…

Un motard fonce sur sa Guzzi à 110 km/h sur une route déserte quand il se trouve nez à nez avec un petit moineau. Il fait tout ce qu’il peut pour éviter le malheureux oiseau, mais, rien à faire, la collision est inévitable !
Il voit, dans le rétroviseur, la malheureuse petite bête faire des pirouettes sur le bitume, puis tomber sur le dos, ailes étendues.

Pris de remords, il s’arrête, ramasse la bestiole inconsciente, achète une petite cage, et l’y installe douillettement, avec un peu de pain et une soucoupe d’eau pour quand elle se réveillera.

Le lendemain, l’oiseau se réveille, voit les barreaux de la cage, le morceau de pain et la soucoupe d’eau, se prend la tête entre les ailes et s’exclame :
« Nom d’une buse ! J’ai tué le motard et me voilà en taule ! »

Un couple fait refaire les peintures de son appartement.

Le soir, en rentrant du bureau, le mari, croyant que c’est sec, met la main sur une porte et laisse des traces de doigts.

Le lendemain, quand le peintre arrive, la femme lui dit :
– Venez dans la chambre, je vais vous montrer l’endroit où mon mari a mis la main hier soir…
Et l’autre répond :
– Sans vouloir vous vexer, madame, je préférerais un verre de vin…

Ma femme et moi avions décidé de partir en week-end à la plage et de descendre au même hôtel qu’il y a 10 ans, lors de notre lune de miel.

Mais, au dernier moment, à cause d’un problème au travail, ma femme n’a pas pu prendre son jeudi. Nous avons donc décidé que je prendrais l’avion le jeudi, et ma femme le lendemain.

Arrivé comme prévu et après avoir loué la chambre d’hôtel, je me rend compte que dans la chambre, il y a un ordinateur avec connexion Internet. Je décide alors d’envoyer un courriel à ma femme. Mais je me suis trompé en écrivant l’adresse.

C’est ainsi qu’à Perpignan, une veuve qui venait de rentrer des funérailles de son mari mort d’une crise cardiaque, reçoit mon e-mail.

La veuve consulte sa boîte aux lettres électronique pour voir s’il n’y a pas de messages de la famille ou des amis, et s’évanouit à la lecture du premier d’entre-eux. Son fils entre dans la chambre et trouve sa mère allongée sur le sol, sans connaissance, au pied de l’ordinateur.

Sur l’écran, on pouvait lire le message suivant :

« A mon épouse bien-aimée. Je suis bien arrivé. Tu seras certainement surprise de recevoir de mes nouvelles maintenant et de cette manière. Ici, ils ont des ordinateurs et tu peux envoyer des messages à ceux que tu aimes. Je viens d’arriver et j’ai vérifié que tout était prêt pour ton arrivée, demain vendredi. J’ai hâte de te revoir. J’espère que ton voyage se passera aussi bien que s’est passé le mien.

PS : Il n’est pas nécessaire que tu apportes beaucoup de vêtements : il fait une chaleur d’enfer ici ! »

Dans une pharmacie, une seule cliente : une très jolie fille en train de se peser.

Contrariée par le chiffre qui apparaît, elle quitte son manteau, et remet une pièce.

Encore déçue, elle enlève son pull et ses chaussures, et remet une pièce.

Toujours mécontente, elle ôte sa robe…

Alors le pharmacien, la main pleine de monnaie, s’approche d’elle et lui dit avec un large sourire :
– Continuez et ne vous en faites pas… A partir de maintenant, c’est moi qui paye !

Le saviez-vous ?

Comme l'a reconnu la FIFA, l'origine du football n'est pas anglaise, mais chinoise. Ce sport serait nė à Zibo, dans la province du Shandong, au nord-est du pays voici 2 300 ans. Il portait le nom de "cuju" qui signifie littéralement "pousser le ballon du pied". Le ballon était fait de cuir rempli de plumes, et deux équipes de douze joueurs essayaient de marquer dans des buts de petite taille situés en hauteur.

C'est d'ailleurs sûrement pour ça que Nike et consorts continuent d'exploiter des enfants pour fabriquer les ballons en Asie. Rien à voir avec des considérations de coût, juste une forme de respect des traditions et des origines de ce sport !

Il est intéressant de noter que de 900 à 1200 environ, les Mayas pratiquaient le pok ta pok, un autre ancêtre du foot se pratiquant sans les mains et se jouant avec une balle en caoutchouc. Ce jeu avait surtout un caractère rituel.

 

Les belles images .

527102 444031369017977 914888844 n

Blonde 3

12987083 268531766822459 8976115180495632862 n

Foto1

9174 919412931488018 5572680995149868838 n 1

La pensée .

J'ai une gueule bois qui inttéresserait un sculpteur .

Frédéric Dard .

 

A bientôt les ami(e)s .

J.M .

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×