Bonjour les ami(e)s .

 

Je voulais publier ce billet la semaine dernière, mais avec ces évènements tragiques, je  n'avais pas du tout envie de me plonger dans l'humour .

Mais, comme dit un vieux proverbe chinois, "chassez le naturel, il revient au gallop" .

Figurez-vous que je suis effaré par tous ces anglicismes dont on nous abreuve à longueur de journée . A force, notre belle langue deviendra un patois, uniquement parlé par quelques érudits que l'on prendra pour des "has been" . Allez, je ne résiste pas, car cela fait "in" de parler de cette manière, voici donc un petit lexique des principaux anglicsmes avec leur traduction en bon vieux français .

  1. Un prime-time
    Plutôt qu'une heure de grande écoute.
  2. Un airbag
    Plutôt qu'un coussin gonflable de sécurité.
  3. Un after-work
    Plutôt qu'un petit pot entre amis après le travail.
  4. Checker des trucs
    Plutôt que les "vérifier".
  5. Du marketing
    Plutôt que mercatique.
  6. Un one-man-show
    Plutôt qu'un spectacle en solo.
  7. Un has been
    Plutôt qu'une ancienne gloire.
  8. Un best-of
    Plutôt qu'une anthologie.
  9. Un thriller
    Plutôt qu'un film d'angoisse.
  10. Un sponsor
    Plutôt qu'un mécène.
  11. Un remake
    Plutôt qu'une nouvelle adaptation.
  12. Un squatteur
    Plutôt qu'un occupant illégal.
  13. Un story-board
    Plutôt qu'un dessin préparatif.
  14. Un best-seller
    Plutôt qu'un succès en librairie.
  15. Une guarden-party
    Plutôt qu'une sauterie en plein air.
  16. Un gag
    Plutôt qu'une blague cocasse.
  17. Un brainstorming
    Plutôt qu'un remue-méninges.
  18. Un pull-over
    Plutôt qu'un chandail.
  19. Un briefing
    Plutôt qu'une réunion préparatoire.
  20. Un debriefing
    Plutôt qu'une réunion bilan.
  21. Un sitcom
    Plutôt qu'une comédie de situation.
  22. Un dancefloor
    Plutôt qu'une piste de danse.
  23. Un scoop
    Plutôt qu'une exclusivité
  24. Un carjacking
    Plutôt qu'une piraterie routière.
  25. Un hit-parade
    Plutôt qu'un palmarès des chansons.
  26. Un disc-jockey
    Plutôt qu'un animateur dans une boîte de nuit.
  27. Un coach
    Plutôt qu'un mentor.
  28. Un after-shave
    Plutôt qu'un après-rasage.
  29. Un brunch
    Plutôt qu'un buffet matinal.
  30. Un live
    Plutôt qu'un direct.
  31. Un racket
    Plutôt qu'une extorsion de fonds.
  32. Un peep-show
    Plutôt qu'un mirodrome.
  33. Un pacemaker
    Plutôt qu'un stimulateur cardiaque.
  34. Un open-bar
    Plutôt qu'un bar à volonté.
  35. Du gloss
    Plutôt que brillant à lèvres.
  36. Un flyer
    Plutôt que prospectus.
  37. Un hooligan
    Plutôt qu'un vandale.
  38. Un lobby
    Plutôt qu'un groupe de pression.
  39. Un jet set
    Plutôt qu'un gratin mondain.
  40. La Fashion Week
    Plutôt que la Semaine de la Mode.
  41. Du fair-play
    Plutôt que du franc-jeu.
  42. Un boycott
    Plutôt qu'une mise à l'index.
  43. Du bluff
    Plutôt qu'une esbroufe.
  44. Un big-bang
    Plutôt que boum originel.
  45. Une banana split
    Plutôt que banane chantilly.
  46. Un audit
    Plutôt qu'une vérification.
  47. Un attaché-case
    Plutôt qu'une mallette.
  48. Un cutter
    Plutôt qu'un tranchet.
  49. Vintage
    Plutôt que rétro.
  50. Une check-list
    Plutôt qu'un pense-bête.
  51. (bonus) Un top
    Plutôt qu'une liste ordonnée.

Et je vous rassure, la liste est encore longue . Mais quelle est donc cette manie d'aller chercher chez les autres ce que nous avons chez nous ? Le Français n'est pas une langue assez riche ? Perso, je me refuse catégoriquement à parler un langage traficoté par des gens de la "jet set" . Pardon, du gratin mondain . Et sachez que pour moi, ces gens-là représentent ce qu'il y a de plus méprisable dans notre société .

Bon, passons à une infaux à présent, tirée de l'excellent site : http://sud-ou-est.fr .

 

Cazères (40) : un chasseur passé à tabac par des cueilleuses de champignons

champi2

 

« Ça m’a servi de leçon, hilh de pute ! La prochaine fois, j’emmènerai Lolita faire ses besoins au bord de la route » concluait hier après-midi le jeune Sébastien TASTET,en jetant un tendre regard sur, sa chienne, braque de Weimar Poil Long, avec laquelle il confesse dormir parfois.

C’est en effet un tabassage en règle auquel a eu droit l’apprenti-boucher de Cazères (40) et paloumeyre invétéré, lors du sanglant après-midi d’hier.

Parti rejoindre son oncle, président du comité de chasse locale « La Palombe plombée« , légèrement égaré dans la forêt landaise, le pauvre drôle a eu le malheur de tomber sur quelques pensionnaires des « Écureuils joyeux« , la maison de retraite voisine, venues aux champignons. Et l’incontinence de sa chienne a été le point de départ d’un véritable massacre.

Henriette DUBOIS, gardée à vue quelques heures hier, nous raconte : « j’étais avec ma copine Simone, qui venait de refaire faire sa mise en plis, et sa belle-soeur Suzanne avec qui nous faisons équipe à tous les lotos. On a aperçu de beaux cèpes et mêmes quelques morilles quand, ni une, ni deux, un chien est venu pisser dessus ! Doux Jésus ! ».

Après quelques mots échangés avec le propriétaire, le ton est rapidement monté et Henriette, ancienne trésorière de la section Aïkido du club omnisports du Houga (40), a alors fait usage de sa canne de marche pour mettre en respect le jeune chasseur avant que Suzanne et Simone ne le rouent de coups de parapluie.

Sébastien n’a du alors son salut qu’à l’arrivée de son oncle. Résolu à ne pas porter plainte, le tonton, ancien parachutiste à Mont-de-Marsan (40), soulignait que l’algarade en question « faisait la b… » à son neveu encore un peu tendre.

Un petit verre d’armagnac aurait fini de remettre sur pied l’infortuné landais.

 

N'oublions pas les blagues :

 

* Un type dit à son copain :

– Chaque fois que je m’engueule avec ma femme, elle devient historique !

– Tu veux dire hystérique !

– Non, historique ! Elle se souvient de tout ce que j’ai fait de travers… du jour… et même de l’heure.

 

* Dès le lever du jour, un garçon sort de chez la fille qu’il a draguée la veille au soir.

Encore tout excitée, la fille se penche à la fenêtre et l’appelle :
– Au fait c’est quoi ton téléphone ?

Le gars fouille dans sa poche, en ressort le téléphone et répond :
– Un Nokia !
– ????????

 

* Dans une grande entreprise, un chef de service accueille un nouvel employé et commence par lui demander :
– Comment vous appelez-vous ?
– Je m’appelle Albert, et vous ?

Le chef de service est particulièrement agacé par le ton familier de l’employé et lui passe immédiatement un savon :
– Écoutez, Monsieur, j’ignore dans quel type de société vous avez pu travailler auparavant et je m’en contrefous… Dans cette organisation, on appelle les gens par leur nom, jamais par leur prénom. Et tout spécialement vos supérieurs hiérarchiques. Vous allez donc m’appeler « Monsieur Blandin  » à partir de cette seconde et cessez cette familiarité mal placée. Et d’abord, quel est votre nom de famille ?

– Je m’appelle Monchéri…
– OK, Albert, vous pouvez disposer.

 

Et les images :

 

12208509 1066102526773619 5258262972028021000 n

 

12246725 10207850143718796 3201202146387936695 n

 

12195927 10205610825046938 3673606816500597722 n

12249625 891155347634536 3296847112671584617 n

 

A bientôt les ami(e)s .

 

J.M .

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.